Quand on se lance dans la course à pied et qu’on a acquis les bases, pour évoluer, il est important de connaitre certains éléments qui vont vous permettre de décider du programme d’entrainement le plus adapté. Parmi ces informations essentielles à maitriser, la fréquence cardiaque maximale est une donnée incontournable. Découvrez comment calculer la FCM pour vous montrer compétitif.

Importance de connaitre de la FCM

Abrégé FCM, la Fréquence Cardiaque Maximale par définition est le nombre de battements maximum par minute que votre cœur peut faire. Il s’agit de votre limite cardiaque, en effet, le cœur comme tout muscle à sa limite de saturation. Déterminer sa fréquence cardiaque maximale grâce à une montre cardio est donc essentiel pour savoir le type d’entrainement que votre cœur peut supporter. Cet indicateur peut varier d’une personne à une autre et un résultat ne peut être considéré comme meilleure par rapport à un autre.

Connaitre sa FCM permet mettre en place un programme qui aide à évoluer tout en protégeant le cœur. Ce dernier entrera dans les calculs en fonction du projet que vous avez. Il sera différent en fonction du fait que vous voulez maigrir, participer à un trail ou vous remettre en forme. L’importance de savoir comment calculer sa fréquence cardiaque maximale intervient lorsqu’on veut calculer sa fréquence cardiaque d’entrainement. Il faut faire le % souhaité x (FC max – FC de repos) + FC de repos. Le calcul de la fréquence cardiaque de repos est assez simple, il suffit de réaliser des mesures avec un cardiofréquencemètre dès le réveil.

Le calcul de la fréquence cardiaque maximale

Lorsque vous faites du cardio-training, les exercices proposés dépendent de votre FMC. La manière la plus sûre de calculer sa fréquence cardiaque maximale est de faire 207 – 0,7 x votre âge actuel. Pour vous rassurez, un test sur le terrain peut être réalisé, après vous être étiré, commencez à courir puis faites des accélérations toutes les trente secondes. Quand vous sentez que vous êtes arrivé au bout de vos forces, maintenez cette vitesse pendant 4 minutes. Au terme de ces minutes, il suffit de noter le résultat qui s’affiche sur votre cardiofréquencemètre pour savoir quel est votre FCM.

Évitez la formule d’Haskell et Fox qui est très répandue, mais moins fiable. Cette dernière pose le calcul comme suit : FC max = 220 – votre âge. Si cette méthode se montre efficace quand on est jeune, plus on avance en âge, plus elle montre ces limites. Ce mode de calcul ne permet pas d’évoluer, un coureur de 50 ans aura une FC maximale de 170. Il devra suivre un entrainement qui lui demande d’utiliser 50 % de sa FC max, cela revient à 85 battements par minutes. Le calcul perd tout intérêt quand on sait que la fréquence cardiaque quand en station debout va de 50 à 90 BPM. Un entrainement basé sur ces calculs n’aura donc aucun intérêt.

Vous venez de découvrir comment déterminer sa fréquence cardiaque maximale et de repos, cependant, avec le temps votre FCM change, avec les années, elle a tendance à régresser. Il est recommandé de refaire le calcul pour éviter tout risque.